100 % écolo, Mon Gobelet en lin créé par Camille Deligne n’attend que vous pour trinquer à un monde plus propre.

Vers un verre vert

Sa vie active dure cinq minutes, puis, poubelle ! Ça c’est dans le meilleur des cas. Dans le pire, sa vie passive se prolonge 450 ans dans un champ ou dans les profondeurs océaniques via le caniveau. Tel est le lugubre destin du gobelet en plastique. « Qu’il soit réutilisable n’y change rien, confie Camille Deligne. Ça reste un contenant pétro-sourcé. » Donc indigeste au regard de la jeune ingénieure. Que faire alors ? Boire son café dans une tasse en porcelaine ? Opter pour une version cartonnée ? Ni l’un ni l’autre. « La première casse, la seconde ramollit à la chaleur », rappelle-t-elle. À force de touiller sa petite cuillère façon ruban de Möbius (1), Camille, aidée par son papa Eddy, a fini par trouver la parade : son gobelet sera en lin des Flandres (2), 100 % recyclable et 100 % biodégradable.

Verre..tueux

Mon Gobelet en lin – tel est son nom –  arbore une jolie robe chocolat quasi opaque. Fruit d’un inoffensif mélange (15 % de fibre de lin/85 % d’acide polylactique, polymère bio sourcé obtenu à partir d’amidon de maïs ou de pomme de terre). Ce contenant « résiste au temps sans s’imprégner des odeurs. Il doit juste être lavé à la main. » Au besoin, on peut le personnaliser par marquage au laser ou se procurer une version existante à l’effigie de Jean Bart ou du carnaval de Dunkerque, la patrie de Camille. Dans tous les cas, il sera votre nouvel ami. À embarquer à la plage, au boulot, dans les festivals et bientôt aux goûters d’anniversaire de vos chers bambins. Une version enfant (16 cl eu lieu de 30) à base de canne à sucre recyclée est en effet dans les tuyaux. Ce n’est pas de la canne à sucre des Hauts-de-France mais avec le réchauffement climatique, on a bon espoir…


(1) Le ruban de Möbius est représenté par trois flèches vertes, symbole universel du recyclage.
(2) Maison Van Robaeys à Killem

Mon Gobelet en lin a été créé par la société D’Innov fin 1019. À ce jour, plus de 100 000 exemplaires ont été vendus. Il a remporté en 2020, un prix de l’innovation Food Creativ dans la catégorie Service.


Crédit photos : Nam.art ! et mon gobelet en lin.
Texte : Joffrey Levalleux