À Maroilles, la Maison Defroidmont sublime le maroilles sous forme de tartes, de bouchées et autres délices.

Le maroilles, le plus médiatique de nos fromages

La région lui doit une part de sa renommée. À Maroilles, le Maison Defroidmont sublime le maroilles sous forme de tartes, de bouchées et autres délices. Sans en faire tout un fromage.

Sur la photo de 1938, on y voit la grand-mère en train de livrer du pain en cariole, histoire de rappeler que la Maison Defroidmont est issue d’une lignée de boulangers-pâtissiers. Presque cent ans plus tard, l’entreprise installée à Maroilles perpétue la tradition. Mais cette fois, en valorisant le plus médiatique de nos fromages.

Maroilles, ton univers incomparable 

Qu’elle est appétissante cette couronne au maroilles avec ses replis dodus… Et ces mini-sphères apéritives fourrées à la crème de maroilles, ne sont-elles pas à croquer ? Y’a pas à dire, le plus fin des fromages forts ne manque pas d’attrait. Dans la ville éponyme, la Maison Defroidmont le réinvente tous les jours avec vénération. A croire que le lait qui le constitue provient de vaches sacrées… Si, comme le rappelle Murielle Maurice,« la fameuse flamiche reste la star incontestée aux yeux des consommateurs », la boutique attenante à l’atelier de transformation propose des variantes (tarte maroilles/chorizo, tarte maroilles/tomates/jambon) ainsi que quantité de maroilles. Pasteurisés (Leduc), bio (Ferme du Pont de Sains à Féron) ou fermiers en provenance directe de la Ferme des Bahardes (Étroeungt), de la Fromagerie Lait 2 fermes (Éparcy) et de la Ferme du Pont-des-Loups (Saint-Aubin)2.

Le terroir en odeur de sainteté

Le maroilles, c’est contagieux. Les Cuisinés des Sources (Saint-Amand-les-Eaux) s’amusent à composer des terrines de poulet au maroilles tandis que Petit-Pierre (Hesdin-l’Abbé)le mélange avec du maquereau. Indubitablement, le maroilles fait partie du patrimoine génétique des Hauts-de-France. C’est une boussole culinaire mais en aucun cas le fromage qui cache le plateau. « Nous sommes là pour rappeler les autres richesses de notre région », insiste Murielle. Une fois encore, il faut faire des choix. La boutique de la Maison Defroidmont a jeté son dévolu sur les Douceurs de Clermante. Fabriquées juste à côté à Avesnelles, « ces gaufres à l’ancienne qui croustillent sous la dent » donnent immédiatement envie de se servir une pinte de Pronne (Le Quesnoy) ou de jus de pommes de l’association des Hautes-Tiges (Jolimetz). Pour tous ceux qui redoutent les discussions trop rapprochées après avoir savouré une tarte au maroilles, sachez que la boutique vend aussi des Bêtises de Cambrai mentholées. On a pensé à tout.

(1) Seuls les maroilles AOP peuvent être certifiés « fermiers ».

Boutique de la Maison Defroidmont
159, Grand’Rue
59 550 Maroilles.
Tél. : 03 27 84 65 65
www.defroidmont.fr
Facebook : Maison Defroimond

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h, le samedi de 9h à 12h. Fermé le dimanche.

Pour géolocaliser le point de vente

« Le maroilles est l’un des produits du terroir les plus emblématiques des Hauts-de-France.»
Murielle Maurice, Maison Defroidmont à Maroilles (59)

 

Avec le soutien de :