Les Hauts-de-France, 1ère région française candidate au label « Région Européenne de la Gastronomie »

Notre belle région bénéficie de multiples atouts gastronomiques !

Durant l’été, la région Hauts-de-France a préparé son dossier de candidature pour postuler au Label Européen de la Gastronomie. Un prestigieux label et un classement détenu par quelques région d'Europe dont la Catalogne pour l’Espagne et la région de Minho au nord du Portugal.

Suite au dossier de candidature envoyé, un jury composé de quatre experts a rendu visite aux agriculteurs, restaurateurs et acteurs du tourisme des Hauts-de-France pour découvrir la richesse de notre région et étudier sa candidature du 13 au 17 octobre 2020.

 

 

 

 

Un label d’excellence

Le label “Région Européenne de la Gastronomie" est décerné par l’Institut International de la Gastronomie, de l’Art et de la Culture (IGCAT), une organisation à but non lucratif qui est composée d’un réseau de plus de 60 experts originaires des cinq continents.

La gastronomie c’est l’art de "faire bonne chère", ce qui signifiait, selon l’Académie française "faire bon accueil". Et la région Hauts-de-France est réputée dans l’hexagone pour la convivialité de ses habitants. Aujourd’hui, le sens du mot "chère" comprend aussi la quantité, la qualité et la préparation des mets.

Le programme "Région Européenne de la Gastronomie" a plusieurs objectifs :
- Prendre conscience de l’importance de l’identité culturelle et culinaire d’une région
- Stimuler la créativité et l’innovation en matière de gastronomie
- Améliorer les compétences d’une région en matière de nutrition
- Souligner le caractère distinctif des cultures culinaires
- Renforcer le niveau de bien-être des habitants.

Le Comité de Promotion Hauts-de-France, au nom des Chambres d’agriculture, est fortement impliqué dans ce projet depuis fin 2019. Le projet est piloté par le Campus des métiers et qualifications Tourisme et Innovation / lycée hôtelier du Touquet (62), et la région Hauts-de-France. Les Chambres régionales de Commerce et d’Industrie et des Métiers et de l’Artisanat, la Fédération des Offices de Tourisme des Hauts-de-France, le Comité Régional du Tourisme et des Congrès, l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie)… sont également associés sein d’un consortium.

Une recommandation favorable du jury

Jesper Christensen, membre du jury et expert en développement stratégique des destinations gastronomiques et des écosystèmes d’innovations alimentaires, note "la volonté des restaurants des Hauts-de-France de travailler avec des produits et producteurs locaux". Il a aussi été impressionné, au moment de sa visite, par "la beauté de la région et la diversité de ses produits qui marquent un point de départ excellent pour la démarche dans laquelle la région s’est engagée au travers de cette candidature pour le label. Cela témoigne, aussi, d’un potentiel énorme dans ce cadre-là". Il ajoute, "ces initiatives seront renforcées et d’autres similaires naîtront si les Hauts-de-France reçoivent ce titre".

L’ensemble du jury a également souligné l’engagement et l’enthousiasme des jeunes entrepreneurs pour leur investissement dans des concepts durables. Pour l’ensemble de ces raisons, la présidente du Jury, Diane Dodd, déclare qu’elle "recommande provisoirement les Hauts-de-France pour le titre de Région Européenne de la Gastronomie 2023". Ainsi, ce prix pourrait aider les acteurs du territoire à sortir de la crise actuelle, grâce au rayonnement européen et international qu’engendrerait cette labellisation.

La prochaine phase consiste pour les acteurs régionaux des secteurs concernés à répondre positivement aux demandes et recommandations du jury, qu’il soumettra à la fin du mois d’octobre 2020. La décision finale revient au conseil d’administration de l’IGCAT et sera connue en 2021.

Avec le soutien de :