« Ni végétal, ni animal, mieux ! » la Révolution Champignon compte désormais Funghies, une marque de produits à cuisiner.

Comment avoir les pieds sur terre et les chapeaux dans les étoiles.

Jürgen Engerisser et Gabrielle Radoux font partie de ces visionnaires persuadés que les bonnes idées, assaisonnées d’un petit grain de folie, font les plus belles aventures. En 2014, ils créaient Pleurette, au MIN de Lomme. Une champignonnière durable, locale et écologique qui produit des champignons – Pleurotes gris et jaunes, Shiitake, Nameko et Eryngii – sur du marc de café, des céréales de brasserie, de la sciure et de la paille, dans des conteneurs maritimes recyclés, au milieu du carreau des producteurs. Une culture ingénieuse et vertueuse, complétée par des cultures dans des catiches, (anciennes carrières souterraines) à Faches-Thumesnil.

La Révolution Champignon

L’entreprise, devenue « La Révolution Champignon », développe désormais une gamme culinaire innovante à base de champignons 100% bio, baptisée Funghies. Une alternative gourmande, saine et originale à la protéine animale et une manière de boucler la boucle : c’est en effet le pied des pleurotes, dont les fibres s’apparentent fortement à celles de la viande, qui est valorisé. Il ne l’était pas jusqu’à aujourd’hui alors que sa texture et sa mâche sont particulièrement gourmandes ! Ils viennent composer des sauces bolognaise, boulettes (à l’indienne, à la mexicaine, etc.) et désormais galettes dans une gamme originale et unique dans la région.

Le champi c’est la vie !

Les protéines des champignons apportent directement et simplement une réponse à plusieurs grandes problématiques contemporaines : santé, sécurité alimentaire, changement climatique, préservation de la biodiversité. Quand on sait qu’à l’horizon 2050, la planète devra nourrir 9 milliards d’êtres humains et que l’augmentation de la demande mondiale en protéines est estimée à 40 % dès 2030, on se dit que La Révolution champignon a vraiment tout bon ! Et bon, ça l’est ! Les galettes se déclinent aujourd’hui en deux recettes : l’originale et la persillée, qui rappelle exactement le goût d’une poêlée de pleurotes à l’ail et au persil. Peu caloriques, riches de fibres, de vitamines et de minéraux :« la vraie boulette serait de ne pas y goûter ! »


Texte : Claire Decraene

Vous allez vous régaler sur @Funghies et https://funghies.fr/