Haricot de Soissons

Historique

Un Haricot de légendes !

Pendant la guerre de Cent ans, alors que la peste sévissait, les Soissonnais survivants s’enfuirent en emportant avec eux leurs récoltes. Ils perdirent des graines et retrouvèrent à leur retour un champ de fèves permettant de nourrir sans peine toute la population. Le haricot devenu célèbre est depuis dit « de Soissons ».
Mais une seconde légende raconte qu’à la fin du XIXème siècle, un guetteur nommé « Le Paon » ne quittait pas le haut de la tour de la cathédrale, d’où il surveillait la ville et les incendies. Fatigué de l’aridité de sa plate-forme de pierre, il décida de l’égayer en semant des Haricots de Soissons dans des caisses disposées le long des garde-fous. Ses plantations volubiles s’accrochèrent à la rampe et couronnèrent la tour d’une verdure étonnante. « C’est du vrai Soissons «  disait-il à ses visiteurs en ajoutant : « Dieu créa la fleur et lui dit : sois rose ! Il créa le haricot et lui dit : Sois Son et vas en paix ! « 

Présent dans le département de l’Aisne depuis plus de deux siècles, le véritable Haricot de Soissons est uniquement cultivé dans l’Aisne, le terroir étant propice au bon développement de cette plante.

Production

Le semis est planté lorsque les gelées ne sont plus à craindre et que la terre est réchauffée. Le premier mai est la date de référence pour l’ensemencement de la culture. Le dicton du jardinier dit « haricots semés à la Saint-Didier, des haricots plein le panier… ! ».

Haricot à rame, le Soissons peut monter à plus de deux mètres de hauteur. Sa récolte s’effectue, généralement du 1er octobre au 15 novembre, à la main, au fur et à mesure que les gousses deviennent sèches et que les grains sont à maturité. La gousse est délicatement décrochée de sa tige pour être ensuite stockée dans un endroit sein et ventilé.

Cuisine

Conseils d’utilisation
Faites tremper les haricots pendant environ 12 heures. Égouttez-les puis placez-les dans votre ustensile de cuisson. Recouvrez les haricots d’eau froide, ne pas saler.  Portez à ébullition et faites mijoter pendant 1h30. Salez en fin de cuisson. Servez chaud ou froid.

Vous pouvez l’accommoder à votre convenance avec une viande (mouton, bœuf, porc, volaille, gibier…) ou un poisson, en confit ou en salade.

Santé

Pour éviter tout effet indésirable, vous pouvez cuire le haricot de Soissons dans une première eau lorsque celle-ci se met à bouillir. Jetez-la et reprenez la cuisson dans une seconde eau.

Le saviez-vous

Le Haricot de Soissons est le plus gros haricot de France ! Malgré sa taille, sa peau est extrêmement fine et sa chair non farineuse.

Avec le soutien de :