Eau de source

Production

La règlementation distingue trois types d’eau réglementées :

– les eaux de source : d’origine souterraine, elles sont microbiologiquement saines et protégées contre les risques de pollution. Très faiblement minéralisées, elles conviennent parfaitement aux nourrissons comme aux adultes.

– les eaux minérales naturelles : comme les eaux de source, elles proviennent d’une nappe ou d’un gisement souterrain. Non traitées, elles sont embouteillées à la source. Mais elles se différencient par une teneur importante en oligo-éléments et minéraux (calcium, magnésium…). Ces eaux, par leur propriétés, sont utilisées pour des traitements divers (cures thermales). Par contre, elles ne conviennent pas à tous (et notamment aux nourrissons). Compte-tenu de la procédure administrative (agrément par l’Académie de Médecine et par le Ministère de la Santé Publique), il faut attendre généralement quatre à cinq années pour obtenir l’agrément ministériel permettant d’utiliser la dénomination « eau minérale ».

– les eaux de distribution publique : issues des eaux de surfaces ou des eaux souterraines, elles sont traitées conformément aux paramètres qui définissent les normes de potabilité.

Santé

Dans le Nord, deux sites d’eaux de source sont exploités : à Pérenchies et Saint-Amand-Les-Eaux. Déjà fréquentée par les Romains, la station thermale de Saint-Amand-les-Eaux occupe aujourd’hui une place de choix dans le traitement des voies respiratoires ainsi qu’en rhumatologie.

Le saviez-vous

L’eau est présente à 70% dans notre corps. L’hydratation est donc un geste quotidien d’une importance capitale.

Avec le soutien de :