Pommes

Historique

La pomme française aurait ses origines dans notre région où l’on trouvait dès le Moyen-Age des vergers de plein vent en Thiérache !

En 1950, le Nord était le premier département producteur de pommes à couteau avec la Belle de Boskoop et de nombreuses variétés locales. Cette antériorité arboricole confère au bassin un savoir-faire qui se répercute sur la qualité finale de la production de pommes et de poires.

Production

Aujourd’hui, du fait de la sélection de nouvelles variétés (Gala, Fuji, Granny, Pink Lady, …) non adaptées aux conditions pédo-climatiques de la région, de la concurrence des « nouveaux » vergers du Val de Loire, du sud-est ou du sud ouest plus productifs, nombreux sont les producteurs de la région à avoir cessé leur activité en arrachant tout ou partie de leur verger. Les nouveaux circuits de commercialisation des fruits et légumes retiennent le plus souvent 4 variétés pour leur bonne qualité et leur adaptation aux conditions pédo-climatiques de la région ; celles-ci sont la Boskoop, la famille Jonagold, l’Elstar et l’Idared. Sur les 1 800 000 tonnes produites en France, quelques 13 000 tonnes proviennent du Nord-Pas de Calais.

Santé

Pourquoi s’en priver ? La pomme est une source de bien être pour l’organisme. Depuis une vingtaine d’années de nombreux travaux scientifiques permettent de mieux comprendre pourquoi une consommation régulière de pommes contribue au maintien d’une bonne santé. Une consommation quotidienne de 3 pommes entraîne une diminution de 10 % de l’excès de cholestérol. Ceci participe à la protection cardio-vasculaire et est accentué par la grande richesse de la pomme en antioxydant. L’activité antioxydante de 100 g de pomme équivaut à celle de 1 500 mg de vitamine C. Grâce à l’action combinée de la pectine et des antioxydants, manger régulièrement des pomme participe à la réduction du risque de survenue du diabète de type II (dit aussi « diabète gras de l’adulte ») et de ses complications. Les adultes de la quarantaine en excès de poids peuvent être touchés mais on le décèle de plus en plus fréquemmenet chez les jeunes adultes voire les grands adolescents obèses. Des études ont montré que le fort pouvoir antioxydant de la pomme se manifestait aussi au niveau pulmonaire en augmentant la capacité respiratoire du sujet sain comme de l’asthmatique et, si vous êtes sportif, votre performance pourra être améliorée.

Avec le soutien de :