Volailles de Licques

Historique

A l’origine, ce sont des moines PrĂ©montrĂ©s qui ont amenĂ© des dindes dans la ville de Licques. Ils les conduisaient en troupeaux dans les prairies et forĂȘts environnantes. Elles se gavaient alors de plantes, de graines, de baies, de fruits, ce qui leur donnait pour NoĂ«l un goĂ»t Ă  nul autre pareil.

Production

A Licques, aujourd’hui, les dindes sont Ă©levĂ©es uniquement pour les fĂȘtes de fin d’annĂ©e, dans le respect des traditions. Les poussins d’un jour arrivent Ă  Licques dĂ©but juillet, et les dindes sont toujours Ă©levĂ©es en plein air avec des produits naturels pendant cinq mois. Profitant de ce savoir-faire, les Ă©leveurs ont dĂ©cidĂ© de nourrir Ă  l’ancienne d’autres volailles : poulets fermiers, pintades, poulardes, sans oublier le fameux chapon qui finit sa croissance en buvant du lait cru.

Le saviez-vous

Tous les ans, le troisiĂšme week-end de dĂ©cembre, a lieu la fĂȘte de la dinde Ă  Licques. Elle est classĂ©e parmi les cent plus belles fĂȘtes de France. Les festivitĂ©s commencent le samedi avec un marchĂ© de produits rĂ©gionaux et un concours de volailles. Deux cent Ă©leveurs y prĂ©sentent leurs plus beaux sujets : des chapons fuselĂ©s et plumĂ©s Ă  la main, dignes des meilleures tables

Le soir, sous un chapiteau gĂ©ant, on dĂ©guste la dinde dans une ambiance de fĂȘte.
Le dimanche matin, la fĂȘte continue avec une manifestation haute en couleurs. De nombreuses confrĂ©ries venues de France et de Belgique sont prĂ©sentes. Et on dĂ©guste la cĂ©lĂšbre potĂ©e licquoise mijotĂ©e dans un chaudron digne d’ObĂ©lix ! Puis en fin de matinĂ©e, le clou du spectacle : les dindes arrivent Ă  pattes pour se joindre au cortĂšge et dĂ©filer joyeusement dans la ville !

Avec le soutien de :