Un Cœur (de Picardie) dans un Carré (Ricour). Voilà qui suscite la curiosité. A Saint-Crépin-Ibouvillers, une boutique rappelle qu’en matière de terroir, l’essentiel est souvent juste à côté.

Gourmand et curieux

Le plus bel emballage du monde ne vaudra jamais un bon conseil. A Saint-Crépin-Ibouvillers, Murielle Trevet est non seulement excellente conseillère mais elle attache aussi énormément d’importance à la manière de valoriser son terroir. Un terroir dont l’épicentre est le Cœur de Picardie. Au sens propre comme au figuré.

Valoriser l’Oise  

Si « Poow ! » et « Boom ! » sont des onomatopées, elles nomment aussi « deux bières artisanales portées par des jeunes qui débutent », précise Murielle Trevet. La brasserie de Méru – tel est son nom – est située « à 15 minutes de la boutique. D’où mon désir de la mettre en avant. » Car pour Murielle, qui dit terroir dit d’abord proximité. L’Oise ne manque pas de producteurs, autant leur faire honneur. A Cœur de Picardie, les nectars et autres jus de fruits viennent de Saint-Léger-en-Bray (la Vie nature), le Rollot et le Bray au lin de Grémévillers (Gaec de la Chapelle Saint-Jean), les chips cuites au chaudron de Longueil-Saint-Marie (So Chips), etc. Et puisqu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, Murielle soigne son produit vedette, à savoir le fameux Cœur de Picardie élaboré à la maison-mère de Crèvecœur-le-Grand. Présent en coffret, sur îlot-présentoir et en rayonnage, la madeleine à l’eau-de-vie de pomme veille sur sa vaste fratrie composée de meringuettes, de sablés et autres pralinés, soit autant de gourmandises imaginées par Virginie Coin.

La curiosité est une merveilleuse qualité

Le Zeste des Flandres est un petit biscuit citron vert/graines de lin qui ressemble à un petit carré de mosaïque de deux centimètres de côté. « Je viens de le découvrir. Je pense qu’il en sera de même pour les clients. » Murielle Trevet est une dénicheuse invétérée. Une aventurière du terroir convaincue que gourmandise et curiosité ne sont pas deux vilains défauts mais l’essence même de son métier. Les Hauts-de-France constituent un fabuleux vivier. A Cœur de Picardie, Murielle vous fera découvrir ses étonnantes trouvailles. Les terrines de bœuf Angus élaborées par des Hommes et des Bœufs (Plessier-Huleu, Aisne), le saucisson magique noisette-amande-pistache de la chocolaterie Diot (Cambrai, Nord) ou encore la confiture rhubarbe-lavande ou fraise-macaron de madame Defacque (Vismes-au-Val, Somme)… Bref, on n’a pas fini de vous étonner.   

Cœur de Picardie, Carré Ricour, 45, rue de l’Europe – 60 149 Saint-Crépin-Ibouvillers. Tél. : 03 44 02 18 77 – www.coeurdepicardie.com – Ouvert le mardi, jeudi, vendredi et samedi de 10h à 12h30, le mercredi et le dimanche uniquement le matin de 10h à 12h30. Fermé le lundi.

Facebook Cœur de Picardie