Un nougat au miel incrusté d’amandes et de noisettes qui fond littéralement sous la dent. C’est la création de Thomas Beaunis, jeune apiculteur dans l’Oise à Cuigy-en-Bray

Nougat au miel, l’abeille idée !

Quand on casse la plaque, on a l’impression de détacher un petit morceau de mur en silex. Serti d’amandes et de noisettes, le nougat au miel de Thomas Beaunis bat en brèche tous les préjugés. Il ne colle pas aux dents, n’est pas écœurant et chaque élément s’exprime sans écraser son voisin. Son seul défaut est de nous rendre addict. Un juste retour des choses « après deux ans passés à trouver la bonne texture », raconte le jovial trentenaire depuis son laboratoire perché au cœur du Pays de Bray. C’est ici que l’apiculteur incorpore son miel à des blancs d’œufs « montés comme une meringue à l’italienne. » Selon la recette, il ajoutera des cranberries, des pistaches ou un suave caramel au beurre salé.  

Sacré miel

Dans la vie de Thomas Beaunis, le nougat au miel est un chapitre parmi d’autres. Passionné depuis toujours par les abeilles, il remplit ses premiers pots toutes fleurs en 2017 sous la très sympathique marque Salut les abeilles. Aujourd’hui, ses millions (1) de butineuses et ouvrières (noires et Buckfast) lui apportent un précieux nectar qu’il exploite à l’envi. « Il y a deux ans, j’ai lancé du pain d’épices. Il y a quinze jours, une pâte à tartiner à la noisette », dit-il en apportant un étrange pot cuivré. « C’est un miel de sarrasin étrenné l’année passée. » Le genre de produit qui peut faire le buzzzzzz…


À vous de butiner ! Vous pouvez trouver les nougats et autres spécialités de Thomas Beaunis sur les marchés de Saint-Germain de Fly (premier vendredi du mois), d’Hanvoile (deuxième vendredi du mois) de Saint-Aubin-en-Bray (dernier vendredi du mois) ainsi qu’à l’Intermarché de Saint-Paul. Vous pouvez aussi commander via le site de salutlesabeilles.com par téléphone (06 20 66 41 63) ou le suivre sur son facebook Salut les abeilles


(1) Au plus fort de la saison, soit entre mai et juillet, la population d’une seule ruche est comprise entre 45 000 et 60 000 abeilles.

Texte : Joffrey Levalleux